Motiver les étudiants avec de l’argent

Motiver les étudiants avec de l’argent

Le jugement d’encourager les étudiants à mémorisé le Coran avec de l’argent.

Question : 

J’ai fondé, par la faveur d’Allah et sa réussite, des instituts de mémorisation du noble Coran, en espérant l’agrément d’Allah, dans plus de cinquante mosquées jusqu’à présent, et j’ai promis à chaque élève qui mémorise un juzz du Coran de lui donner cinquante riyals seulement.

Il grandit ensuite dans l’amour de l’argent, et je suis une cause dans cela, je crains concernant ma croyance.

Dois-je tenir mon engagement envers eux ?

Sachant que cet argent est en réalité un encouragement à la mémorisation, et que la plupart se sont éloignés de la mosquée en apprenant qu’ils n’auraient plus cette faveur.

Dois-je interdire cette chose jusqu’à ce qu’ils s’habituent à la mémorisation sincèrement pour Allah sans attendre une compensation pour cela ?

Qu’Allah vous récompense, éclairez-nous.

Réponse : 

Nous ne connaissons pas de mal à cela, ceci fait partie si Allah veut, des œuvres pieuses, car ils s’habituent à la mémorisation du Coran, puis Allah leur octroie la sincérité dans leurs actes.

Comme cela est rapporté, certains salafs disaient : « Nous apprenions la science pour autre qu’Allah, puis nous refusions qu’elle soit vouée à autre qu’Allah. »

La conclusion : l’encouragement à la mémorisation du Coran, à l’apprentissage de la science, à l’aide de cadeaux, il n’y a aucun mal à cela si Allah veut.

Cela soutient l’étudiant, sans aucun doute, dans l’endurance de la demande de science et dans la mémorisation du Coran.

Et nous espérons qu’il n’y est aucun mal dans ceci.

Car celui qui dépense son argent est rétribué en bien, mais sans que ce ne soit sa zakat.

Avec un capital autre que cela, car il se peut que l’étudiant soit riche, et par conséquent, non éligible à la zakat, que cet argent donc, n’en fasse pas partie(zakat).

Excepté si l’on apprend que les étudiants sont des nécessiteux, qu’on les encourage avec de l’argent pour étudier et mémoriser le Coran, ces pauvres qui ne peuvent subvenir à leurs propres besoins, il n’y a aucun mal à leur donner de la zakat.

Traduit par l’équipe Almadrassa.
Source : Le site officiel de Sheikh Ibn Baz voir

Partage et obtiens des bonnes actions inshaAllah.

Suggestion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *